Les ethers de glycol

I. Introduction :

Les EG forment une famille de substances très utilisées dans les produits industriels et domestiques.

Leur développement est surtout lié à celui des produits dits « à l’eau » à partir des années 1960.

II.  Nomenclature Chimique

Les EG constituent une famille de substances formées des dérivés Éthérés des glycols.

Possédant la Fonction éther oxyde = alcoxyalcane

Cette famille se compose de plus de 80 composés chimiques qui peuvent être différenciés schématiquement en 2 séries :

En plus des éthers monomériques (ainsi cité):

  1. Éthers esters  (A. acétique =EGMEA)
  2. Glymes= éthers dialkyliques
  3. Dérivés dimériques et trimériques(n>1) DEGME

III. Ppropriétés physicochimiques :

–           miscibles à l’eau en toutes proportions (du moins pour les Eg jusqu’en C4).

–           compatibles avec les alcools, les esters ou les hydrocarbures aromatiques.

–          Caractère amphiphile  (cosolvants huile-eau)

–          Volatilité en fonction du glycol et du radical alkytlé

VI. Utilisation :

Les EG sont présents dans quatre grands types d’utilisation :

– Peintures, encres et vernis ;

– Agents de nettoyage domestique et industriel : nettoyants, décapants, dégraissants

– Produits à usage métallurgique et mécanique : fluides de coupe et d’usinage dits « aqueux

– Cosmétiques : colorations d’oxydation, shampooings, laques, crèmes défrisantes,

Les EG sont également utilisés pour des produits offset, des révélateurs photographiques, des produits phytosanitaires.

V. Toxicocinétique :

1. Absorption

1.1 Voie orale : Rare++accidentelle

1.2 Voie pulmonaire :    

-Rétention: 50-80%

-Dépend : Activité physique, Tv,  concentration

TV: EGME >EGEE >EGBE

76%   –    63%     –  53%

1.3 Voie cutanée :

-PM (faible PM++)

-État physique (liq++)

-Conditions d’utilisations (humidité  )

2. Distribution: foie, rein, T. graisseux, vessie…

 

3. Métabolisme:

1. Dérivés de la série E

2. Dérivés de la série P:

2.1 isomère β

2.2 isomère α ( majoritaire)

 

 

  1. 4.      Elimination :

-Il ya peu ou pas d’élimination urinaire des EG sous forme inchangée (10%).

-Une faible proportion se trouve sous forme conjuguée.

-Pour la série E et série P (isomère β) les métabolites éliminés au niveau urinaire sont des alkoxyacétique (25-70%) (Tableau ci- dessous).

série éther Métabolites acides toxique Méta conj glycol CO2
Série E  Série P EGMEEGEEEGBE2PG1ME1PG2ME 20-40% MAA25-40% EAA50-60% BAA10%70% 77h42h5h -15% 21%18%10% 10%20%8%60%15%

VI. Mécanisme d’action :

 

 

VII. Symptômes d’intoxication :

  1. 1.      Aigue :

*Effet commun aux solvants : dépression du SNC

*Signes propres aux EG

acidose métabolique

– cytolyse hépatique modérée

-hypotension et tachycardie

-atteinte hémolytique constatée avec EGBE

    2. Chronique :

-Dermite de contact

-Troubles amnésiques

-Hypoplasie médullaire ; immunodépression

-Infertilité avec oligospermie ( =chez la femme)

-Tératogenèse: anomalie faciale/réduction des membres.

 

VIII. Traitement :

1. Evacuateur:

– Décontamination avec l’eau savonneuse

– Projection oculaire: décontamination avec un solution saline à 0.9%.

-Lavage gastrique réalisé dans H qui suit.

2. Symptomatique:

-Correction de l’acidose métabolique(NaHCO3).

3. Antidote:

-C2H5OH solution à 10%/IV(dose de charge)

-4.méthylpyrazol (IV/peros)

IX. Prévention :

1/Technique:

Collectives:

Contrôle de l’air atmosphérique:

-VLM:

Série E=5 ppm

Série P: Isomère β=5ppm

Isomère α=100ppm

Individuelles:

-Éduction sanitaire

-Port d’uniforme, gant

-Douche en fin de travail

-Arrêt de tabagisme

2/médicale:

– Écarter à l’embauche les sujets atteints de lésions cutanées, asthmatiques, femme enceinte…

– Examens cutanés

– Examens pulmonaires (radio)

Indices biologiques d’exposition

Série E:  alcoxyacétique :50-100mg/g créat

Série P:

 * isomère β: alcoxypropionique : EPA=220 mg/g créat

MPA=40 mg/g créat

 * isomère α: molécule mère: 2PG1ME =10 mg/g créat

                                                        2PG1EE =3.5 mg/g créat

 

Fait par : Dr. BENBOUDIAF SABAH
Année universitaire : 2010-2011

Cet article, publié dans Toxicologie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les ethers de glycol

  1. Adel dit :

    Je t’en prie🙂

  2. samipharm dit :

    merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s