Les pesticides organochlorés

I. INTRODUCTION:
• Organochlorés = pesticides de 1ière génération

PLAN
I. INTRODUCTION
II. IDENTIFICATION / PROPRIETES
III. SOURCES D’EXPOSITION
IV. COMPORTEMENT DANS L’ENVIRONNEMENT
V. TOXICOCINETIQUE
VI. MECANISMES D’ACTION TOXIQUE
VII. SYMPTOMATOLOGIE DES
INTOXICATIONS / TRT
VIII. TOXICOLOGIE ANALYTIQUE
IX. PREVENTION.

II. IDENTIFICATION/PROPRIETES

1. Identification :

• organochloré = composé organique auquel on a substitué 1 ou plusieurs atomes d’HP/EaStTomIeCsIdDe EClS.


• substances destinées à :
– repousser,
– détruire,
– combattre les ravageurs {vecteurs de maladies, esp. indésirables nuisibles durant la production, transformation, stockage, transport ou la commercialisation des produits du sol}.


2. Propriétés physico-chimiques :
Les POC :
• PM ↑↑ [290 – 545 g/mol] ;
• Possèdent 6 à 12 substitutions / atomes Cl →stabilité chimique +++:
– peu sensibles à l’oxydation /O2;
– très peu ou pas biodégradables ;

• Excellente affinité pour sols riches en M.O. = milieu d’accumulation
privilégié → rémanence ;
• Peu ou pas solubles dans l’eau (théoriquement pas milieu d’accumulation) ;

• Pression de vapeur ↓ ; →volatilité ↓;
• Pouvoir bio-accumulatif ↑ ↑ + lipophilie marquée;

  • → accumulation T.gras organismes vivants (SNC, tissu adipeux, foie)
  • →contamination chaîne alimentaire

III. SOORUGRCAENSO DC’EHXLPOOSRIETSION

  • Exposition professionnelle:
  • Exposition extra-professionnelle:

IV. COMPORTEMENT DANS L’ENVIRONNEMENT

Propriétés physico-chimiques POC → répartition environnementale →impact écologique négatif →Polluants Organiques Persistants

• T ½ vie :
– Chlordécone = 6 mois;
– Lindane = 2 ans;
– D.D.T. = 15 ans.

• Dans l’eau :
-lessivage / sols;
-Origines eau de pluie ;
-rejets industriels+++.

• Devenir :


• Dans l’air :
– Adsorption / particules aériennes transport longues distances.
– Certains : photodégradés ou oxydés / l’ozone (formation de OH°)
cas de la chlordecone.


• Les sources de contamination /POC peuvent être locales, régionales ou éloignées.

V. TOXICOCINETIQUE :

POC: • Lipophilie +++ → absorption
• Transport : albumine + lipoprotéines.
• Distribution + accumulation:
– T.adipeux de soutien, SNC, foie; sites de stockage

équilibre
• [POC] pls —→ [POC] T ;
• Détermination [POC] pls = appréciation charge corporelle.

• Métabolisme hépatique.
• Phénomène d’ induction enzymatique.
• Lait maternel + membrane placentaire = (+++).
• Élimination lente lorsque toute exposition cesse = toxiques cumulatifs.


* Élimination:
• urinaire : voie majeure ;
• biliaire ;
• lactée
• T ½ vie élimination: DDE>DDT>DDD


• Métabolisme:

* T ½ vie biologique = 9 – 12 mois.

VI. MECANISMES D’ACTION TOXIQUE :

Action sur le SCN:

Conséquences:
– trouble de la repolarisation;
– Trouble de la transmission de l’influx nerveux

• Dieldrine :
– inhiberait transfert des électrons au niveau mitochondriale → génération ↑↑ RL au niveau des
cellules neuronales dopaminergiques
(O2°+++).
– O2° induction apoptose (activation capsas-3) → initiant ou favorisant la genèse de la maladie de parkinson.

Action sur le foie :
• puissants inducteurs enzymatiques (CYP2B, CYP3A) + auto-inducteurs: prolifération microsomiales hépatiques :
– bioactivation xénobiotiques,
– inefficacité thérapeutique,
– dommages oxydatifs (nécrose hépatocytaire).
• perturbation du transport biliaire.

VII. SYMPTOMATOLOGIE DES INTOXICATIONS/ TRAITEMENT:

1. Intoxication aigue :
• céphalées, étourdissements ;
• stimulation du SNC : agitation, angoisse, désorientation ;
• nausée, diarrhées ;
• malaise général, vomissements ;
• ataxie ;
• contractions involontaires des muscles, secousses myocloniques ;
• convulsions ; rhabdomyolyse (cas d’intoxication par le lindane) ;
• acidose métabolique.
• Tps latence = 20’ à 24 H après l’absorption du pesticide.
• L’anoxémie cérébrale peut entraîner la mort.
• DL aldrine = 5g.

2. Intoxication chronique :
• Tremblements, anxiété, nervosité ;
• Hépatomégalie ;
• ↑ Ig M (HCH) ;
• Infiltrations graisseuses, induction de la synthèse de lipoprotéines ;
• Dermite, chloracné ;
• Atteinte rénale.
• Classification CIRC : 2B.

3. Traitement :
• Décontamination digestive ou cutanée ;
• Trt symptomatique :
– diazépam (convulsions),
– assistance ventilatoire,
– correction de l’acidose,…

VIII. TOXICOLOGIE ANALYTIQUE

→Extraction :
• À partir d’un échantillon solide avec mélange: acétone + hexane /
agitation mécanique.
→Purification :
• L’extrait est filtré sur une membrane en fibre de verre et concentré à un faible volume.
• Par la suite, l’extrait est purifié par passage sur une colonne de florisil.
→Dosage :
• L’extrait est dosé / CPG-SM.
• Comparaison gamme étalon.

IX. PREVENTION

• Eviter l’inhalation des poussières ;
• Eviter tout contact cutané ou oculaire ;
• Eviter les rejets dans les milieux aquatiques ;
• Ne pas brûler les emballages ;
• Porter des vêtements de protection lors de manipulation ;
• Savonner les zones atteintes et rincer abondamment.

POC

  • Rémanence
  • Bioaccumulation
  • Neurotoxicité +++
  • Stocks périmés +++

Dr M.H.Belmahi

Cet article, publié dans Toxicologie, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les pesticides organochlorés

  1. anouazi nguekeng bruno dit :

    je suis étudiant master biologie clinique option; toxicologie et impact environnemental. faculté de médecine et des sciences pharmaceutiques de l’université de Douala-Cameroun. comment devenir membre de ce blog?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s